Coronavirus: comment convaincre quand la crise n’en finit pas?

Coronavirus: comment convaincre quand la crise n’en finit pas?
Pierre-Yves Thienpont

Un deuxième été sans festival, c’est juste pas possible. » Alors que la réticence présumée des jeunes adultes ne cesse d’être pointée ces dernières semaines comme d’une des causes de la reprise de la pandémie, la nouvelle campagne de communication du fédéral tente tant que possible de parler à ce public dont on peine à saisir pleinement les motivations (mésinformation ? rébellion ? désintérêt ?). Plus question ici d’insister lourdement sur les gestes barrières présentés dans la précédente campagne – « Partagez les bons réflexes, pas le virus » –, les communicants, sur recommandation des experts du Gees, ont cette fois-ci mis l’humain au centre avec neuf témoins donnant chacun « leur » raison d’adhérer. Et si l’argument massue de la festivalière ne prend pas, « reprendre ma grand-mère dans les bras » trouvera peut-être un écho.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct