Jambes interminables, yeux de biche, c’est la créature de Kiraz

Jambes interminables, yeux de biche, c’est la créature de Kiraz
Belga

Délicieuse comme une créature de Kiraz. C’est ainsi qu’on a souvent qualifié ces jolies femmes longilignes, aux petits seins haut perchés, aux fesses étroites et aux yeux immenses, comme aux abois, ce que contredisait leur allure nonchalante. On a même comparé Audrey Hepburn aux Parisiennes de Kiraz. C’est dire si les personnages féminins de ce dessinateur qui a enchanté la presse française et internationale ont marqué une époque. Elles sont sans doute un peu ringardes, aujourd’hui, ces filles des années 50 à 80, certes. Mais, regardez-les bien : elles sont toujours fraîches, drôles, un peu naïves certes, mais délurées. C’est tout une société en profonde évolution qui se mirait dans ces dessins d’humour, dont les plus âgés se souviennent encore avec émotion.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct