Le vent tourne-t-il pour les pays émergents?

© EPA
© EPA

Trois millions de Brésiliens dans les rues pour réclamer le départ de leur présidente Dilma Rouseff, explosion inédite du nombre de grèves en Chine, baisse de régime économique – parfois sévère – dans les pays « émergents » des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), le bilan actuel n’est pas brillant. Une question se pose (ou plutôt deux) : le vent serait-il en train de tourner pour ces pays que l’on voyait émerger, encore il y a peu, tantôt avec crainte, tantôt avec admiration ? Leur corruption endémique finira-t-elle par miner leur économie ou leur système politique ? Prudence.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct