Les dessous du patrimoine: l’esprit des chevaliers fonctionne toujours

Le château de Bouillon est un des hauts lieux de la féodalité.
Le château de Bouillon est un des hauts lieux de la féodalité. - Dominique Duchesnes.

Aux yeux de tous, ils font partie du même vocable, mais il n’y en a pas un qui se ressemble. Il y a les crayons qui dessinent le ciel du château de Vêves, les petits points blancs sur les briques rouges du château de Jehay, les casques à pointe du château de Lavaux-Sainte-Anne, le clocher à triple étage du château de Modave qui flotte quasiment dans le vide comme le château de Walzin que la Lesse tente d’immerger depuis des siècles mais qui s’accroche désespérément à son rocher. Ces mêmes rochers qui abritent de leur ombre tourmentée le château de Freÿr en bord de Meuse. Il y a le lierre du château d’Antoing, celui du château de La Hulpe. Il y a la coupole du château d’Helécine qui ressemble à s’y méprendre à celle du palais royal, le bulbe du château de Chimay, les jardins du château d’Annevoie. Et puis, il y a les ruines, innombrables, aux marches des anciens duchés ou comtés. On ne le sait que rarement mais la Wallonie pullule de châteaux, de styles différents, du féodal au Renaissance. Tous avec leurs légendes et leurs secrets.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct