Présidentielle aux Etats-Unis: des conventions à l’ombre du coronavirus

Joe Biden et Kamala Harris, un tandem masqué pour les démocrates.
Joe Biden et Kamala Harris, un tandem masqué pour les démocrates. - AFP.

Etrange campagne, décidément. Aux Etats-Unis, la pandémie a encore imposé sa loi aux deux candidats à la présidentielle de novembre. Ainsi, le démocrate Joe Biden ne sera pas présent à la convention nationale de son parti, qui débute le 17 août à Milwaukee (Wisconsin). Kamala Harris, que Joe Biden a désignée mardi comme colistière, en fera évidemment de même. Et il semble probable que le président sortant Donald Trump suive la tendance, lors de la convention républicaine qui doit se tenir à Charlotte (Caroline du Nord) du 24 au 27 août. Une première pour des conventions nationales. Le fait que Donald Trump se dise prêt à accepter sa nomination depuis la Maison Blanche en est une autre : le président doit normalement séparer son rôle d’élu de celui de candidat.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct