Interview croisée: comment construire un pont entre générations, au moment de la reconstruction post-Covid?

Noelia et Paul se sont rencontrés grâce à Bozar, autour du projet «
Next Generation Please
», mis en pause Covid oblige, dont le but est de s’attaquer aux stéréotypes et clichés subis par les jeunes et les vieux et susciter un dialogue entre les générations. Dans les jardins du Mont des arts à Bruxelles, ils rattrapent le temps perdu.
Noelia et Paul se sont rencontrés grâce à Bozar, autour du projet « Next Generation Please », mis en pause Covid oblige, dont le but est de s’attaquer aux stéréotypes et clichés subis par les jeunes et les vieux et susciter un dialogue entre les générations. Dans les jardins du Mont des arts à Bruxelles, ils rattrapent le temps perdu. - Mathieu GOLINVAUX.

Entretien

Entre les jeunes accusés de prendre la crise sanitaire trop légèrement et les aînés qui l’ont vécue de plein fouet, il était temps de confronter deux points de vue tranchés sur la question des générations à l’heure du Covid. Comment jeunes et plus âgés se sont croisés, aidés, rejoints ou incompris au plus dur de la pandémie ? Quelles leçons en tirer pour construire un pont entre générations, au moment de la reconstruction post-Covid ? Nous avons interrogé deux opposés : Paul Lhoir, sur ses 66 ans, ancien vidéaste et enseignant, membre du Gang des vieux en colère, mouvement citoyen, et Noelia Merino, jeune artiste de 21 ans.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct