Tour de Wallonie: «Place aux choses sérieuses», assure Loïc Vliegen

Photo News
Photo News

Le dossard N.1 de tenant du titre du Tour de Wallonie qui colore fièrement son maillot n’a absolument rien de paralysant pour Loïc Vliegen. Que du contraire, du reste. À onze bornes de l’arrivée, le Wallon n’a pas tergiversé quand le peloton a été malmené dans ses habitudes et sa préparation du sprint final par une attaque de Philippe Gilbert. « Quand tu vois Gilbert et Stybar qui sortent, il ne faut pas hésiter bien longtemps quand tu as des prétentions pour le classement général », glisse le coureur de la formation Circus – Wanty Gobert, à l’ombre du « Dalton Terror » et des autres joyeusetés de Walibi où se concluait la deuxième étape. « Les routes n’étaient par la suite pas favorables à notre fugue, plus à un sprint massif (voir ci-dessous) mais ce n’est pas le plus important. Cette manœuvre me confirme en tout cas que j’ai de bonnes jambes, que la condition est là.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct