Les balades d’été du «Soir»: Montauban, un écrin gaumais entre nature, histoire, sidérurgie et art contemporain

Les jolies ruines de la halle au charbon de bois, plus grand vestige de l’activité sidérurgique à Montauban.
Les jolies ruines de la halle au charbon de bois, plus grand vestige de l’activité sidérurgique à Montauban. - J.-L. B.

Le site de Montauban, lové au bas du village de Buzenol, se déguste paisiblement. L’eau y coule en permanence, chante dans les fossés, dévale les pentes de la butte gallo-romaine où des découvertes archéologiques notoires ont été faites, roucoule en traversant l’ex-site sidérurgique devenu l’antre d’exposition du Centre d’Art contemporain du Luxembourg belge. Tout cela sans artifice. Mais on adore !

Voilà donc une petite promenade de 5-6 km qui va allier diverses découvertes, entre nature, culture, patrimoine et histoire. On démarre de la place du Midi à Buzenol, paisible village de la commune d’Etalle. On descend par la route classique – la circulation n’est pas intense –, entre forêt et ruisseau qui s’écoule dans le fossé pour rejoindre les étangs de Montauban, à 2 km de là. A gauche, une station d’épuration adaptée à la taille du village et discrètement blottie contre la colline, à droite, une petite pisciculture.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct