Une rentrée littéraire pour oublier la crise

C’est la rentrée littéraire. On va pouvoir se précipiter sur les nouveautés. Avec masque et distance, bien sûr.
C’est la rentrée littéraire. On va pouvoir se précipiter sur les nouveautés. Avec masque et distance, bien sûr. - Samantha Zucchi/Photo News.

C’est le rite annuel. Chaque mi-août, les tables des librairies s’ornent de nouveaux livres, offerts aux lecteurs avides d’y dénicher les chefs-d’œuvre, les découvertes et les best-sellers qu’ils liront avec gourmandise ces prochaines semaines. De ces jours-ci à la fin octobre, 511 nouveaux romans et recueils de nouvelles seront publiés et diffusés. C’est moins que l’année passée (524). Il y a plus de romans français qu’en 2019 (366 contre 336) mais moins de titres étrangers (145 contre 188). Mais surtout moins de premiers romans français (65 contre 82).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct