Hommes et femmes ne sont pas égaux face au risque vasculaire

Hommes et femmes ne sont pas égaux face au risque vasculaire

Contrairement aux idées reçues, les accidents vasculaires et les infarctus ne sont pas l’apanage des hommes. S’il est communément admis que les femmes courent moins de risques cardio-vasculaires que les hommes, depuis plusieurs années, on constate que la tendance est en train de s’inverser et les maladies cardiovasculaires sont la première cause des décès des femmes en Europe.

20% des décès féminins sont en effet liés à des maladies ou des accidents cardiovasculaires. Ce qui est particulièrement interpellant c’est que les femmes sont touchées de plus en plus jeunes par ces maladies. Aujourd’hui, un quart des femmes victimes d’un infarctus a moins de 60 ans.

Cette évolution a débuté il y a une bonne cinquantaine d’années pour s’accélérer depuis le début des années 2000 et est très clairement liée à notre mode de vie qui entraîne des risques liés au cholestérol.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct