L’opposant russe Alexeï Navalny, entre la vie et la mort

Alexei Navalny mène, depuis des années, une opposition résolue au Kremlin.
Alexei Navalny mène, depuis des années, une opposition résolue au Kremlin. - AFP

Les médecins assurent « se battre pour sauver sa vie ». Et le Kremlin lui a souhaité « un prompt rétablissement ». Mais, jeudi soir, Alexei Navalny était toujours entre la vie et la mort. Après une semaine passée en Sibérie pour préparer ses troupes aux élections locales de septembre, à Novossibirsk et Tomsk, le leader de l’opposition avait dans la matinée pris un vol retour vers Moscou. Avec à bord, un gobelet de thé. Très vite, il s’est senti mal et a perdu connaissance. L’avion a dû atterrir en urgence à Omsk où, dans le coma, il a été hospitalisé dans un service de réanimation toxicologique. Sa porte-parole Kira Iarmych, qui voyageait avec lui, n’a aucun doute : Alexei Navalny a été victime d’un « empoisonnement intentionnel ». L’opposant n’avait rien bu d’autre. Pendant sa tournée, les militants n’ont rien remarqué de particulier. Ils rappellent cependant un fait : en plus de promouvoir les candidats de l’opposition, il a préparé une enquête sur les députés locaux de Russie unie, le parti du Kremlin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct