Richard Nixon a fait brûler l’Amérique avant Donald Trump

Richard Nixon a fait brûler l’Amérique avant Donald Trump
ça et là.

Ohio, juin 1970. Crosby, Still, Nash and Young ont chanté l’horreur de cette fusillade, un mois après la tragédie, dans un protest song entré au « Hall of Fame » de l’histoire du rock. David Crosby a pleuré pendant l’enregistrement de cet hymne à la paix, dédié aux quatre étudiants du campus de l’université de Kent State, tombés sous les balles des « petits soldats de Nixon ».

A l’époque, Derf Backderf avait dix ans. Il a vu, sans trop comprendre, la troupe traverser la petite ville de l’Ohio où il est né pour aller tuer les manifestants de Kent State. Entre-temps, le jeune punk est devenu un auteur culte de comics américains, publié dans une cinquantaine de magazines. Mon ami Dahmer, son best-seller intimiste sur la naissance du « cannibale de Milwaukee », un camarade de classe devenu tueur en série, a été adapté au cinéma en 2017.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct