Migrants: l’ONU appelle les Etats européens à agir face aux naufrages

Les migrants qui entament la traversée extrêmement dangereuse vers l’Europe paient la note d’une gestion illégale et chaotique des secours en mer.
Les migrants qui entament la traversée extrêmement dangereuse vers l’Europe paient la note d’une gestion illégale et chaotique des secours en mer. - Reuters

C’est une nouvelle semaine macabre en Méditerranée. Alors que les autorités espagnoles découvraient mercredi 10 corps sans vie dans un bateau de migrants à la dérive, au large des îles Canaries, les deux organes de l’ONU en charge de la migration annonçaient la mort d’au moins 45 personnes, dont cinq enfants, dans un naufrage au large des eaux libyennes. Seules 37 personnes originaires du Sénégal, du Mali, du Tchad et du Ghana ont pu être secourues par des bateaux de pêcheurs.

Le Haut-commissariat aux réfugiés et l’Organisation internationale pour les migrations déplorent dans un communiqué commun l’absence d’un programme de recherche et de sauvetage spécifique dirigé par l’Union européenne. « Nous craignons qu’en l’absence d’une augmentation urgente des capacités de recherche et de sauvetage, d’autres catastrophes puissent survenir, de façon similaire aux tragédies ayant causé de nombreuses victimes en Méditerranée centrale avant le lancement de Mare Nostrum. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct