Russie: feu vert au transfert médical à Berlin d’Alexeï Navalny

Alexeï Navalny photographié à l’aéroport d’Omsk au moment où il boit sa tasse de thé. Un poison y avait été mélangé, affirment ses proches.
Alexeï Navalny photographié à l’aéroport d’Omsk au moment où il boit sa tasse de thé. Un poison y avait été mélangé, affirment ses proches. - D.R.

L’émoi international a finalement payé. L’hôpital russe où a été admis le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, a donné son feu vert, vendredi soir, au transport de celui-ci en Allemagne, à la demande de sa famille. « Je m’adresse officiellement à vous pour demander l’autorisation de transférer mon mari en Allemagne », avait personnellement écrit à Vladimir Poutine, le chef du Kremlin, Ioulia Navalnaya, l’épouse du leader de l’opposition qui, entre la vie et la mort, a été selon ses proches victime d’un « empoisonnement intentionnel ».

Alors que Berlin et Paris ont offert « toute aide médicale », une ONG allemande avait déjà affrété un avion médicalisé à Omsk, la ville de Sibérie où Alexeï Navalny, 44 ans, est depuis jeudi matin hospitalisé dans un service de réanimation toxicologique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct