Anderlecht: un partage au goût amer contre Mouscron

@News
@News

Prostré. Le regard dans le vide et les mains dans les poches. La première de Vincent Kompany comme entraîneur principal du Sporting d’Anderlecht porte le sceau de la frustration. Le goût amer de l’échec aussi. Il n’y a pas d’autre mot. En supériorité numérique durant plus d’une mi-temps – Doku a provoqué l’exclusion de Bocat sur deux phases de jeu similaires – et devant au marquoir grâce au deuxième but de la saison de Dimata sur penalty, peu après l’heure de jeu, le Sporting s’est tiré une balle dans le pied en concédant l’égalisation dans les arrêts de jeu.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct