Les carnets de campagne de Philippe Labro: l’incroyable come-back de Richard Nixon

L’obstination de Richard Nixon a fini par payer
: en janvier 1969, il a enfin pu s’installer à la Maison Blanche.
L’obstination de Richard Nixon a fini par payer : en janvier 1969, il a enfin pu s’installer à la Maison Blanche. - Belga.

Ce jour-là, un 7 novembre 1962, dans la salle de presse du Beverly Hilton Hotel de Los Angeles, Richard Nixon allait vivre le moment le plus grave de sa vie politique.

Il avait l’air mal rasé. Or, il ne l’était pas – mais le cliché du « Nixon mal rasé » persistait et persisterait toujours. Cela datait du premier débat télévisuel qui l’avait opposé à John Fitzgerald Kennedy, à Chicago, le 26 septembre 1960. Nixon était arrivé « blafard, embarrassé de son corps » (il se remettait à peine d’une infection au genou et d’un rhume), et, bien vite en proie à la sueur. Il faisait chaud dans le studio. Pierre Salinger m’a raconté :

« Nixon a transpiré énormément. C’était pathétique. Il a dû s’essuyer plusieurs fois avec un mouchoir. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct