Alexeï Navalny: Berlin confirme l’empoisonnement de l’opposant russe

La police a été chargée d’assurer la protection de l’opposant autour de l’hôpital Charité, à Berlin.
La police a été chargée d’assurer la protection de l’opposant autour de l’hôpital Charité, à Berlin.

Un empoisonnement d’Alexeï Navalny ne fait plus guère de doute pour les médecins berlinois. Selon l’hôpital Charité, où est soigné l’activiste russe anti-corruption et principal opposant au président Vladimir Poutine, une substance toxique a bien été trouvée dans son corps.

« Les résultats cliniques indiquent une intoxication par une substance du groupe des inhibiteurs de la cholinestérase », a déclaré ce lundi le grand hôpital de la capitale allemande. Cette enzyme est utilisée contre la maladie d’Alzheimer mais devient toxique à forte dose. Cette intoxication a été confirmée par plusieurs analyses de laboratoires allemands. La substance n’ayant pas été encore précisément identifiée, les Allemands vont lancer une nouvelle analyse de grande envergure.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct