Les fins de rencontres bâclées, une mauvaise habitude anderlechtoise

@News
@News

«  Same old story ». Au-delà du fait que Vincent Kompany a senti que son équipe pouvait encaisser sur n’importe quelle action mouscronnoise dans les dernières minutes de la rencontre de dimanche, la tête de Bison Gnohéré a perpétué une mauvaise manie anderlechtoise depuis l’entame de la saison 2020-21 : concéder un but dans le dernier quart d’heure. C’est carrément un « sans-faute » dans le chef des Bruxellois. Quatre buts encaissés contre Malines, Saint-Trond et Mouscron et aucun n’est tombé avant la 83e minute de jeu. Râlant. Rageant même. Mais pas sans fondement. Quand les choses se répètent dans le sport, ce n’est jamais le fruit du hasard.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct