lesoirimmo

Les francophones, ces poules sans tête et sans projet

Les francophones, ces poules sans tête et sans projet

La Flandre s’affirme comme un Etat et s’en donne, à chaque réforme institutionnelle, les attributs et pouvoirs, ayant dépassé depuis longtemps le débat stérile entre Région et Communauté qui ne passionne que des francophones effarés. Cette évidence nous oblige, Wallons et Bruxellois, à prendre notre destin en main. La nécessité doit nous en donner le courage, faute d’avoir eu, par lucidité en temps opportun, l’audace d’en faire une force. »

C’est Olivier Maingain, ex-président de Défi et bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert qui lance cet appel dans une carte blanche que « Le Soir » publie aujourd’hui. C’est une attaque rude et sans pitié. Pas pour les Flamands, pas pour la N-VA nationaliste et indépendantiste : non, ce sont les partis francophones ici qui en prennent pour leur grade, à raison.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct