Svetlana Tikhanovskaïa: «Nous n’avons plus peur, la volonté du peuple biélorusse est devenue trop forte»

«
Ma mission, c’est d’organiser une nouvelle présidentielle
», insiste Svetlana Tikhanovskaïa.
« Ma mission, c’est d’organiser une nouvelle présidentielle », insiste Svetlana Tikhanovskaïa. - AFP

Entretien

Svetlana Tikhanovskaïa s’est lancée dans un bras de fer avec Alexandre Loukachenko, le « dernier dictateur d’Europe » à la tête de la Biélorussie depuis plus d’un quart de siècle. Depuis qu’elle est devenue candidate à la présidentielle du 9 août à la place de son mari emprisonné, cette professeure d’anglais et mère au foyer de 37 ans est devenue l’égérie de l’opposition. C’est l’une de ses premières interviews depuis qu’elle a dû fuir Minsk.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct