Une vaste étude enterre la chloroquine

Beaucoup de scientifiques avaient déjà mis en cause les vues du Pr Raoult sur la chloroquine.
Beaucoup de scientifiques avaient déjà mis en cause les vues du Pr Raoult sur la chloroquine. - afp

Les informations sur le Covid-19 se suivent et ne se ressemblent pas toujours. La science avance aussi en contredisant certaines vérités encore valides hier. Il en va ainsi de la très controversée chloroquine (et de son dérivé moins toxique, l’hydroxychloroquine), qui a alimenté tant de débats, promue par le médiatique professeur Didier Raoult mais aussi par le président Bolsonaro – quand un article en a même fait récemment la promotion délirante pour éviter les accidents de… trottinette. L’essai britannique Recovery avait pourtant conclu en juin que l’hydroxychloroquine n’avait pas d’effet bénéfique pour les patients et abandonné le bras de l’essai clinique. Peu de temps après, l’OMS mettait également un terme à l’étude de la chloroquine dans son essai clinique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct