Covid-19: pourquoi le Congo a relativement été épargné

Vital Kamerhe, ex-directeur de cabinet du président Tshisekedi, a dû être hospitalisé en urgence, ayant vraisemblablement été contaminé par le coronavirus, contracté dans la prison de Makala.
Vital Kamerhe, ex-directeur de cabinet du président Tshisekedi, a dû être hospitalisé en urgence, ayant vraisemblablement été contaminé par le coronavirus, contracté dans la prison de Makala. - Reuters

Les bars ont retrouvé leur animation, les écoles préparent la rentrée : le Congo retrouve peu à peu une vie normale et les citoyens, s’ils portent encore le masque, ont tendance à le glisser sous le menton… En outre, ports et aéroports sont à nouveau rouverts et beaucoup se posent la vieille question : « Dieu serait-il Congolais ? ». 9.992 cas de coronavirus ont été enregistrés dont 8.987 guérisons et, pour une population de 80 millions d’habitants, 254 décès. De quoi faire réfléchir la Belgique et ses dix mille morts mais aussi l’Afrique du Sud où l’hécatombe frappe surtout les townships surpeuplés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct