Réserve fédérale: la priorité, c’est la reprise, pas l’inflation

Réserve fédérale: la priorité, c’est la reprise, pas l’inflation
AFP.

Quel doit être l’objectif prioritaire d’une banque centrale ? A cette question, la réponse unanime des banquiers centraux était, depuis la fin des années 70, la suivante : lutter contre l’inflation. Même la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale des Etats-Unis – qui a pourtant un double mandat : la stabilité des prix et un maximum d’emplois – a longtemps privilégié le premier objectif. C’est d’ailleurs Paul Volcker, président de la Fed de 1979 à 1987, qui avait donné le « la », après la poussée inflationniste des années 70.

De ce côté-ci de l’Atlantique, la leçon avait été si bien apprise que la Banque centrale européenne (BCE) n’a reçu, lors de sa création à la fin des années nonante, qu’un seul mandat : assurer la stabilité des prix – un objectif défini, aussi bien en zone euro qu’aux Etats-Unis, comme un taux de croissance annuel des prix à la consommation de 2 %.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct