Festival des Inattendues: sommes-nous bien dans ce monde?

Alain Damasio revisitera la légende des Furtifs samedi soir sur la place de l’Evêché. © Radio France / Alexis Goyer.
Alain Damasio revisitera la légende des Furtifs samedi soir sur la place de l’Evêché. © Radio France / Alexis Goyer.

Peut-on rire et philosopher en même temps sans égarement de l’esprit ? Pour ne pas perdre le détachement propice à la réflexion sur le monde, le festival philosophique et musical des Inattendues invite, samedi, les Belges à prendre du recul par rapport à l’actualité mortifère de la pandémie. En boutade d’ouverture, le fou du roi tournaisien Bruno Coppens viendra rappeler que « l’humour est l’essuie-glace que l’on actionne en roulant dans une tempête de neige », parce que si « cela ne supprime pas la tempête, cela permet d’avancer ».

En fait de tempête, le programme de l’édition 2020 des Inattendues de Tournai a subi de plein fouet celle des mesures sanitaires imposées à tous les événements culturels. Pour la traverser, les organisateurs ont été contraints de concentrer l’essentiel des rencontres et des spectacles sur une seule journée. Ils ont aussi opté pour des manifestations en extérieur, afin de garantir au mieux le respect des règles de distanciation sociale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct