Usage de la force, racisme: la formation policière «bousculée» par l’affaire Chovanec

Usage de la force, racisme: la formation policière «bousculée» par l’affaire Chovanec
Photo News.

Cette affaire, comme toutes les affaires, bousculent le formateur académique que je suis. » Bousculées, les écoles de police suivent de près les conséquences de l’affaire Chovanec sur leur image. Et sur ce qu’elle pourrait dire des failles de la formation. C’est le cas de Raymond Drisket (59 ans), directeur de l’Académie de police de Namur depuis près de sept années. Il a accepté pour nous de tirer quelques leçons de la mort de ce ressortissant slovaque, possiblement provoquée par une immobilisation (trop) musclée des policiers dans une cellule de Charleroi Airport début 2018.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct