Les «faussaires de Dieu» ont sauvé 155 juifs de la persécution nazie

Assis, de droite à gauche, les «
faussaires de Dieu
»
: Gilberto Valtierra, Emilio Martín, Ignacio Turrillas et Joaquín Aller.
Assis, de droite à gauche, les « faussaires de Dieu » : Gilberto Valtierra, Emilio Martín, Ignacio Turrillas et Joaquín Aller. - Juan Millás/El País

La petite communauté espagnole de missionnaires clarétains installée à Paris est restée muette pendant 80 ans et a gardé un secret qui a contribué à sauver la vie de 155 personnes pendant l’occupation de la France par les nazis, entre 1940 et 1944.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct