Opéra: la voix cassée par le Covid

Marc Laho
: «
On accepte des choses qui sont un peu démentielles
: dans les avions, il n’y a pas de distanciation et dans un opéra ou dans un théâtre, il y a beaucoup plus de possibilités de le faire mais les restrictions sont plus grandes.
». © LORRAINE WAUTERS
Marc Laho : « On accepte des choses qui sont un peu démentielles : dans les avions, il n’y a pas de distanciation et dans un opéra ou dans un théâtre, il y a beaucoup plus de possibilités de le faire mais les restrictions sont plus grandes. ». © LORRAINE WAUTERS

Faire ses vocalises seul, chez soi, au piano et chanter en public devant des dizaines, voire des centaines de personnes : on croirait que c’est la même chose, mais ce sont deux exercices complètement différents pour les chanteurs et les chanteuses, ces musiciens à l’instrument le plus intime et le plus personnel qui soit. La crise sanitaire les a mis face à une réalité frappante : leur métier est un métier de partage, et les mois qui les ont privés de la scène rendent cela plus évident encore.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct