Les Racines élémentaires de Sophie Wilmès: «Je ne suis pas un symbole»

«
Bien sûr que j’aurai un pincement de cœur quand je quitterai le 16 (rue de la Loi). Mais ce sera un pincement au cœur le temps que la page se tourne. Je ne regarde pas derrière, pas trop. Et puis, je n’ai que 45 ans...
»
« Bien sûr que j’aurai un pincement de cœur quand je quitterai le 16 (rue de la Loi). Mais ce sera un pincement au cœur le temps que la page se tourne. Je ne regarde pas derrière, pas trop. Et puis, je n’ai que 45 ans... » - Dominique Duchesnes.

ENTRETIEN

C’est au Pain Quotidien d’Uccle, à proximité de la maison communale que Sophie Wilmès entame un entretien qu’elle redoute. La vie privée, pour elle, c’est une porte à n’ouvrir qu’avec rareté et de sérieuses limites. Pour se protéger, et protéger les siens.

Et voici la question rituelle qui ouvre cet entretien : vous ne seriez pas devenue ce que vous êtes si…

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct