Antoinette Spaak a tiré sa révérence

Archives Le Soir, 1978
Archives Le Soir, 1978

Le moins que l’on puisse dire est qu’Antoinette Spaak, née à Etterbeek le 27 juin 1928, a grandi dans une famille « écrasante » !

Son père, Paul-Henri Spaak fut Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Secrétaire général de l’Otan. Le père de celui-ci, Paul Spaak, était dramaturge et directeur du Théâtre royal de la Monnaie. En 1921, sa grand-mère, Marie Janson, fut la première femme à devenir sénatrice belge. Antoinette Spaak était en outre la nièce de l’écrivain Claude Spaak (La rose des vents) et du scénariste Charles Spaak (La grande illusion) et la cousine de la comédienne Catherine Spaak (La ronde, de Max Ophüls)…

Entre culture et politique, elle perpétuera la seconde tradition familiale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct