Tour de France: bris de Nice

Tour de France: bris de Nice
Photo News

C’était écrit comme les marques publicitaires sur les masques bariolés portés, ou pas, par quelques curieux : la pluie, annoncée sur les radars, a transformé la première étape en jeux du cirque, comme si les coureurs avaient eu besoin de cela. Un camouflet de cyclisme imposé cette fois par la météo, bien ingrate pour les forçats de la route contraints d’utiliser leurs phalanges pour serrer les freins.

La route grasse et luisante ressemblait très vite au carrelage d’une salle de bains. Les concurrents craignaient cette situation et ils avaient bien raison, car au bout de la Promenade des Anglais, les cuissards déchirés, les visages maussades et les coudes ensanglantés se confondaient entre larmes et tuniques détrempées, comme si le Tour avait débuté par une classique flamande.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct