Faut-il craquer pour les tablettes pour enfants?

Benoît Galand
: «
Il ne faut certainement pas diaboliser ces outils. Mais il convient aussi de ne pas surestimer leur potentiel éducatif par rapport aux jeux réels, au temps de sommeil et aux activités sociales
».
Benoît Galand : « Il ne faut certainement pas diaboliser ces outils. Mais il convient aussi de ne pas surestimer leur potentiel éducatif par rapport aux jeux réels, au temps de sommeil et aux activités sociales ».

Couleurs flash, coques renforcées de silicone pour résister aux mauvaises chutes, surcouche logicielle pour éviter toute exposition à des contenus inadaptés, mise en avant des applications éducatives : les fabricants de tablettes rivalisent aujourd’hui d’intelligence pour présenter leurs produits comme presque nécessaires aux plus jeunes. Utiles ? Oui, mais attention aux abus.

« Le fait que l’industrie propose des tablettes marketées pour être spécialement conçues pour les enfants n’est pas un indicateur sur la qualité de ces tablettes ni sur le fait qu’elles soient appropriées pour les plus jeunes, met en garde Jean-Yves Hayez, pédopsychiatre et professeur émérite à l’UCLouvain. Il convient de faire preuve de prudence face à la séduction commerciale ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct