Maîtresses et argent de poche: comment le magot suisse de Juan Carlos s’est envolé

Maîtresses et argent de poche: comment le magot suisse de Juan Carlos s’est envolé
Reuters

Cadeaux somptueux, comptes secrets et maîtresses entretenues à grands frais : ce cocktail détonant a causé la disgrâce de Juan Carlos Ier, qui s’est exilé début août aux Emirats arabes unis. Le roi émérite a justifié son départ d’Espagne par « les répercussions publiques que génèrent certains événements passés de ma vie privée ». Une allusion au scandale causé par les 100 millions de dollars (84 millions d’euros) que lui a offerts le roi d’Arabie saoudite en 2008, dont la Tribune de Genève et 24 Heures ont révélé l’existence en mars dernier.

Qu’est-il advenu de cet argent ? Les documents issus de l’enquête judiciaire ouverte à Genève pour « blanchiment aggravé » nous l’apprennent aujourd’hui. Ils dévoilent la vie d’opulence que le roi d’Espagne a voulu cacher à ses sujets durant son règne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct