lesoirimmo

Covid-19 et voyages: ce que l’on peut apprendre de «l’exception hongroise»

Budapest - ici, le Parlement hongrois, au bord du Danube - a annoncé qu’à compter de ce mardi, ses frontières seraient entièrement fermées aux étrangers.
Budapest - ici, le Parlement hongrois, au bord du Danube - a annoncé qu’à compter de ce mardi, ses frontières seraient entièrement fermées aux étrangers. - EPA

Décodage

Jusqu’à ce mardi 1er septembre, la Hongrie était le seul pays de l’UE et de Schengen (en comptant le Royaume-Uni également) à n’afficher aucune zone rouge ou orange selon les critères grâce auxquels la Belgique définit ses conseils aux voyageurs quant au niveau de risque Covid-19. Budapest a annoncé vendredi qu’à compter de ce mardi, ses frontières seraient entièrement fermées aux étrangers, le premier pays à reprendre une telle mesure maximaliste depuis la première vague de l’épidémie (d’autres pays n’ont fermé leurs frontières qu’aux ressortissants des Etats jugés à risque).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct