L’incertitude commence à gagner le secteur immobilier

Les acteurs du secteur sont d’accord
: le rush connu après le confinement s’est largement estompé.
Les acteurs du secteur sont d’accord : le rush connu après le confinement s’est largement estompé. - PHOTOPQR/L'ALSACE.

Des chiffres records, des agendas pleins à craquer, des acheteurs et vendeurs plus impatients que jamais… A la mi-mai, c’est avec un grand enthousiasme (et une pointe de soulagement) que le secteur immobilier a entamé son déconfinement. Une effervescence confirmée d’ailleurs par les chiffres. Si le nombre de transactions immobilières avait plongé en mars, avril et mai (par rapport aux mêmes mois l’an passé), les choses sont franchement reparties dans le vert dès le mois de juin, dans toutes les régions du pays. Et les sons de cloche du terrain laissaient présager une poursuite du mouvement pour quelques semaines, voire quelques mois encore. Mais visiblement, il faut nuancer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct