Affaire Chovanec: Jan Jambon se retranche derrière le PV de police «lacunaire»

Selon l’ancien ministre, son rôle n’était pas de lancer une enquête disciplinaire.
Selon l’ancien ministre, son rôle n’était pas de lancer une enquête disciplinaire. - Photo News.

L’affaire Chovanec a connu son climax politique. Pour l’instant. Les commissions de la Justice et de l’Intérieur recevaient ce mardi Jan Jambon (N-VA), ex-ministre de l’Intérieur, mais aussi l’actuel et ancienne numéro 1 de la police fédérale, Marc De Mesmaeker et Catherine De Bolle.

L’audition s’annonçait chaude pour Jan Jambon – et elle l’a été – mais l’intéressé avait pris soin de désamorcer quelque peu la bombe placée sous son siège en donnant samedi une conférence de presse. L’actuel ministre-président a donc réitéré et étayé sa ligne de défense.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct