Fabien, rescapé des attentats: «On n’oubliera pas qu’on a eu de la chance»

© D.R.
© D.R.

Tous les Bruxellois y ont pensé hier. Tous ceux qui prennent régulièrement l’avion aussi. Tous ceux qui empruntent chaque matin la ligne 5 du métro de la capitale, bien sûr, également. «Et si j’étais parti de la maison cinq minutes plus tôt ?», «Cinq minutes plus tard ?», «Et si je n’avais pas atterri lundi à Zaventem ?» ...

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct