Environnement: les banques investissent de plus en plus dans la déforestation

Des Indiens de la tribu Mura inspectent une zone de leur territoire victime de la déforestation en Amazonie brésilienne.
Des Indiens de la tribu Mura inspectent une zone de leur territoire victime de la déforestation en Amazonie brésilienne. - Reuters

C’est une étude gênante pour le secteur financier qui est publiée ce 1er septembre. Alors que les forêts tropicales brûlent un peu partout sur la planète, une coalition d’ONG et d’instituts de recherches (1) pointe la responsabilité des banques dans la déforestation. L’étude de « Forests and Finance » a classé les banques selon leur activité dans les secteurs liés à la déforestation des trois principaux bassins forestiers tropicaux du monde : l’Amazonie brésilienne, l’Asie du sud-est, et l’Afrique (ouest et centrale).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct