Les condoléances tout en arrière-pensées de Moscou

© Reuters
© Reuters

Fleurs de solidarité et commentaires très politiques : depuis deux jours, les condoléances en Russie se doublent d’arrière-pensées. Devant l’ambassade belge à Moscou, officiels et simples anonymes se sont empressés de venir déposer des bouquets de roses, éclairés par des bougies et des messages de soutien. Tout comme après les attaques à Paris du 13 novembre 2015. Les attentats de Bruxelles « montrent une nouvelle fois que le terrorisme ne connaît pas de frontières et menace les populations du monde entier », s’est rapidement indigné le président Vladimir Poutine qui, dénonçant « un acte de barbarie », a vite réagi tout comme après chaque attentat dans le monde occidental depuis les attaques sur les Twin Towers en 2001. Le 31 octobre dernier, Moscou avait été pareillement visé par le terrorisme avec l’explosion de l’A321 russe en Egypte (224 morts).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct