Indépendants: des retards enregistrés dans le versement du droit-passerelle

Les coiffeurs font partie des métiers pouvant bénéficier du soutien à la reprise.
Les coiffeurs font partie des métiers pouvant bénéficier du soutien à la reprise. - Dominique Duchesnes.

Le mois d’août est passé. Et comme sœur Anne, nombre d’indépendants n’ont rien vu venir sur leur compte en banque. Le droit-passerelle s’est désespérément fait attendre. Soit une allocation mensuelle de 1.614,10 euros pour les personnes ayant charge de famille et 1.291,69 euros pour les autres.

La mesure fait l’unanimité au sein des organisations représentatives des indépendants. Et pour cause ! Elle a permis à ceux-ci de traverser le confinement en limitant les dégâts économiques, alors que leur activité était à l’arrêt. A tel point que le gouvernement a prolongé la mesure. D’abord jusqu’en juin. Puis jusqu’en août. Et désormais jusque fin décembre pour le secteur événementiel (droit-passerelle classique) et fin octobre pour les secteurs encore impactés par les mesures sanitaires (droit-passerelle de soutien à la reprise).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct