Ouverture d'une procédure dans l'affaire d'espionnage au sein du Credit Suisse

Avec cette procédure, la Finma s'intéressera "aux indices de violations du droit de la surveillance" et examinera notamment la manière dont les activités de filature d'anciens cadres dirigeants ont été contrôlées et documentées, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

En décembre, elle avait déjà ouvert une enquête pour examiner le rôle des instances dirigeantes de la banque et désigné un chargé d'audit indépendant dans le cadre de ses investigations, avec pour mission de clarifier les questions de gouvernance d'entreprise dans cette affaire, a-t-elle rappelé.

L'an passé, la banque avait été ébranlée par un scandale à rebondissements autour de la filature d'anciens cadres dirigeants ainsi que de membres de l'organisation écologiste Greenpeace.

L'affaire avait débuté après des révélations dans les journaux dominicaux concernant son ancien directeur de la gestion internationale de fortune, Iqbal Khan, suivi par une société de détectives privés après son départ inattendu pour rejoindre la banque concurrente UBS.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct