Juncker au Soir: «Les Belges peuvent être fiers, ils ne le sont souvent pas assez»

«
Que ceux qui sont sans faute jettent la première pierre
? Qui est sans faute dans le domaine du terrorisme
?
» © Pierre-Yves Thienpont / Le Soir
« Que ceux qui sont sans faute jettent la première pierre ? Qui est sans faute dans le domaine du terrorisme ? » © Pierre-Yves Thienpont / Le Soir - Pierre-Yves Thienpont.

C’est par un coup de fil que Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne se manifeste auprès de nous hier matin. Il a été touché par la «Lettre à mon fils, à ma fille» que nous avons publiée ce mercredi. Il voudrait parler à ces jeunes, il aimerait dire aux jeunes, aux Bruxellois et aux Belges, sa tristesse, sa volonté et son espoir. Nous le retrouvons dans son bureau, quelques heures après la minute de silence tenue au Berlaymont, avec le Roi, la reine, les Premiers ministres belge et français. « 

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct