UE: l’Irlande réfléchit à sa stratégie après la démission de Phil Hogan

Avec la démission de Phil Hogan, l’Irlande perd un portefeuille stratégique et un représentant de qualité.
Avec la démission de Phil Hogan, l’Irlande perd un portefeuille stratégique et un représentant de qualité. - Reuters

Le 26 août dernier, Phil Hogan présentait sa démission après avoir effectué plusieurs déplacements en Irlande et participé à un dîner de gala rassemblant 81 personnes, sans tenir compte des règles de quarantaine et des précautions en place dans le pays. Ni son expérience, ni sa stature, ni son poste de commissaire européen au Commerce ne lui auront évité les foudres de ses concitoyens.

A Dublin, Cork ou Sligo, son départ était attendu. Souhaité même. Quelques mois avant le Brexit, l’Irlande perd donc un portefeuille stratégique et un représentant de qualité : ancien ministre, pilier du parti de centre-droit Fine Gael, « Big Phil » faisait partie des politiciens « seniors » les plus à même de représenter les intérêts du pays sur la scène internationale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct