Des batteries électriques résidentielles au fort accent liégeois

Des batteries électriques résidentielles au fort accent liégeois
Pierre-Yves THIENPONT.

Un contrat de plusieurs millions de dollars. » Sam De Frene, le patron de la start-up liégeoise CE+T Energrid, se refuse pour l’heure à chiffrer le montant exact de l’accord conclu avec son homologue américaine Orison. Le deal : fournir les convertisseurs de courant qui équiperont les batteries de stockage murales destinées aux particuliers qu’Orison va placer en phase de test dans plusieurs milliers foyers en Europe et en Australie, avant leur commercialisation au début 2021.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct