Secteur aérien: les compagnies appellent les États à l’aide

Ryanair, premier transporteur européen, annonce encore une prochaine diminution de son offre de 20
%.
Ryanair, premier transporteur européen, annonce encore une prochaine diminution de son offre de 20 %. - Photo News

L’été dans l’hémisphère nord est généralement la meilleure saison pour le trafic aérien mondial. L’été 2020 échappe totalement à la règle. Malgré la canicule, pour les compagnies aériennes, il a été glacial. Les chiffres publiés par l’Association internationale du transport aérien (Iata) sont on ne peut plus clairs<UN>: la demande mondiale (le nombre de kilomètres parcourus par les passagers payants) a chuté de 80 % en juillet 2020 par rapport à l’été dernier. Si on se penche sur le seul trafic intercontinental (en dehors du trafic domestique au sein d’un même pays ou de l’Europe), la chute atteint 92 %. Moins d’un vol sur dix a été effectué par rapport à un an auparavant.

En Europe, le trafic « domestique » a diminué de 87 %, « en amélioration avec les -96,7 % de juin », détaille l’Iata, et le taux de remplissage des avions qui volaient encore a diminué de 33,8 % pour atteindre 55 % en moyenne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct