Mostra de Venise: «C’est dans ces moments qu’il faut affirmer des valeurs et prendre position»

De g. à d. Vanja Kaludjeric (Rotterdam), Jose Luis Rebordinos (San Sebastian), Lili Hinstin (Locarno), Thierry Frémaux (Cannes) et Alberto Barbera (Venise).
De g. à d. Vanja Kaludjeric (Rotterdam), Jose Luis Rebordinos (San Sebastian), Lili Hinstin (Locarno), Thierry Frémaux (Cannes) et Alberto Barbera (Venise). - REUTERS/Yara Nardi.

L’image est belle et enthousiasmante : les directeurs des festivals de Venise (Alberto Barbera), Cannes (Thierry Frémaux), Locarno (Suisse, Lili Hinstin), Rotterdam (Vanja Kaludjeric), Karlovy Vary (République Tchèque, Karel Och) et San Sebastian (Espagne, José Luis Rebordinos), rejoints plus tard par celui de la Berlinale (Carlo Chatrian) sont réunis à Venise pour l’ouverture de la Mostra. Une réunion symbolique, qui met en évidence la volonté d’un secteur de s’unir et de se relever ensemble. C’est certes moins glamour qu’un tapis rouge rempli de stars, mais c’est sans aucun doute plus important, surtout dans cette période trouble.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct