Tour de France: gros coup de mou pour l’échappée belle

@EPA
@EPA

C’est drôle, car quand il y a une échappée, style Jérôme Cousin dont on sait qu’il part au combat avec la certitude d’y laisser sa peau, la critique s’élève pour parler d’inutilité. Quand il ne se passe rien, comme mercredi entre Gap et Privas, c’est pire encore. L’ennui a gangrené les suiveurs. Et là, on reparle de l’obligation pour les équipes invitées de montrer le maillot, pour celles qui n’ont rien gagné de prendre des risques, pour celles qui se cachent de sortir de leur réserve.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct