Vincent Peirani & Emile Parisien embrassent le tango, et c’est parfait

Vincent Peirani & Emile Parisien embrassent le tango, et c’est parfait

Vincent Peirani à l’accordéon, Emile Parisien au saxophone soprano. En 2014, ils avaient enregistré Belle Epoque, un hommage à Sidney Bechet. Voilà maintenant leur deuxième opus, Abrazo. Et c’est une aventure tout à fait différente, mais avec le même talent, la même curiosité, le même enthousiasme. Ce voyage-ci se passe du côté du tango, avec sa rythmique particulière et sa façon de danser, serrés l’un contre l’autre : c’est ça, l’abrazo.

On n’est guère surpris d’entendre le « Temptation » de Xavier Cugat, du Astor Piazzola, du Tomás Gubitsch. Davantage du Jerry Roll Morton, complètement modifié. Et quatre morceaux de Parisien et de Peirani.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct