Premier coup de pioche pour le chantier britannique de train à grande vitesse HS2

La société HS2 Ltd s'est félicitée dans un communiqué d'une "étape majeure pour le projet d'infrastructure le plus vaste d'Europe", après "dix ans de développement".

Les travaux doivent générer 22.000 emplois - dont 10.000 directs au plus fort de l'activité.

Le premier ministre britannique Boris Johnson, qui a promis d'aider à stimuler l'économie du nord du pays, plus défavorisé que le sud et la capitale Londres, a qualifié le projet de "colonne vertébrale du réseau de transport (futur) de notre pays". Il sera "crucial pour dynamiser la connectivité entre les petites et grandes villes", selon lui.

Interrogé sur la chute du trafic ferroviaire liée à la pandémie de Covid-19 qui a donné un coup de frein aux déplacements et favorisé la montée en force du télétravail, le ministre des Transports Grant Shapps a répondu que "nous ne construisons pas (ces lignes ferroviaires) pour ce qui va se passer dans quelques années ou même dix ans, mais (...) pour 150 ans".

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct