Quotidiens d’errance: sur les traces des migrants en transit

Quotidiens d’errance: sur les traces des migrants en transit
D.R.

Au cours de leur dernière année de master, sept étudiants en journalisme se sont penchés sur les enjeux posés par la migration en Belgique, sous la direction d’une journaliste du Soir. Parce que le phénomène est un casse-tête pour les autorités, qu’il plonge depuis plusieurs années des centaines de personnes dans des conditions de vie indigentes, qu’il suscite un engagement sans précédent des citoyens aidants, la migration de transit s’est rapidement trouvée au cœur des travaux. Ce projet porté par l’Ihecs et Le Réseau Théophraste, qui réunit une vingtaine d’universités francophones en journalisme, s’inscrit dans une initiative internationale.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct