Diables rouges: une reprise plus chahutée que prévu au Danemark

Denayer (au centre) va-t-il devenir le patron de la défense des Diables rouges
?
Denayer (au centre) va-t-il devenir le patron de la défense des Diables rouges ? - Belga.

C’est reparti ! Dans un contexte sanitaire où le chevauchement des saisons a cassé les codes et brouillé pas mal de perspectives, les Diables rouges s’apprêtent à reprendre la compétition. Depuis le 19 novembre dernier et la plantureuse victoire contre Chypre (6-1), qui leur avait permis de réaliser un carton plein en éliminatoires de l’Euro 2020 (30 points sur 30), pas moins de 290 jours se sont écoulés. Sans le plus petit rassemblement, sans le moindre match. Autant dire une éternité à l’échelle du football moderne. A l’exception des deux Guerres mondiales, l’équipe nationale belge n’était restée au repos forcé qu’à quatre reprises pendant une période voisine de l’année pleine. C’est même la première fois depuis 1946-1947 (entre deux derbys des plats pays) qu’un tel laps de temps de près de dix mois séparera deux apparitions de la sélection tricolore.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct